Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique
éé

Andromède - Andromeda - And

AndromedaConstellation partiellement circumpolaire, elle est à rechercher dans le prolongement nord-est du « Carré de Pégase » et sous le W de Cassiopée. On y repère l'objet le plus lointain visible à l'œil nu : la célèbre galaxie d'Andromède. Distante de 2.3 · 106 a.l., elle est accompagnée de deux galaxies satellites visibles seulement à l'aide d'un petit télescope.
Dans la mythologie, Andromède était la fille du roi Céphée et de son épouse Cassiopée, on retrouve ainsi ces trois constellations sur la même région de la voûte céleste.

Quelques objets d'intérêt
objet commentaires

Référence : α And
Nom : Alpheratz 
Type : étoile double
Type spectral : B8IV-VHgMn
Magnitude : 2.07
Distance : 97.0 a.l.
A.D. : 00h 08m 23.25988s
Déc. : +29° 05' 25.5520"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autres appellations : Alpherat, Sirrah et Sirah.
Cette étoile forme le coin supérieur gauche du « Carré de Pégase », constellation à laquelle elle appartient également sous l'appellation de δ (delta) Pégase.
Alpheratz signifie en arabe la « tête de femme enchaînée ». L'origine possible du nom Sirrah est la déformation de sa désignation arabe Al Surrat al Faras, le « nombril du cheval » (Pégase). C'est une binaire spectroscopique.

Référence : β And
Nom : Mirach
Type : étoile double
Type spectral : M0III
Magnitude : 2.07
Distance : 199.3 a.l.
A.D. : 01h 09m 43.92388s
Déc. : +35° 37' 14.0075"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autres appellations : Merach, Mirac et Mirak.
Son nom courant est également d'origine arabe, il signifie « plaque ». Sa magnitude apparente est stictement identique à la précédente. Il s'agit d'une moyenne car, légèrement variable, elle oscille entre les magnitudes 2.00 et 2.10.
Une autre composante de magnitude 14 est à 28".

Référence : δ And
Nom : Sadiradra
Type : étoile triple
Type spectral : K3III
Magnitude : 3.27
Distance : 101 a.l.
A.D. : 00h 39m 19.7s
Déc. : +30° 51' 39"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autres appellations : Saderazra, Sadir Elazra.
Cette binaire spectroscopique a une période assez longue, celle-ci étant d'environ 15 000 jours, soit 41 ans. Son compagnon, δ Andromedae B, de treizième magnitude, est séparé du composant primaire de 28,7 secondes d'arc..

Référence : γ And
Nom : Almaak
Type : système multiple
Magnitude : 2.16 / 4.80
Distance : 354.7 a.l.
A.D. : 02h 03m 53.95229s
Déc. : +42° 19' 47.0223"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autres appellations : Alamak, Almaach, Almach et Almak.
C'est en fait un système multiple composé de deux étoiles doubles dont seul le couple principal peut être résolu au télescope.

Référence : nu And
Nom : - -
Type : Binaire spectroscopique
Type spectral : B5V
Magnitude :
Distance : a.l.
A.D. : 00h 49m 48.84737s
Déc. : +41° 04' 44.0764"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Binaire spectroscopique.

Référence : π And
Nom : - -
Type : Binaire spectroscopique
Type spectral : B5V
Magnitude : 4.34
Distance : 1087 a.l.
A.D. : 00h 37m 48.251s
Déc. : +33° 48' 50.01"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Ses deux principales composantes, écartées de 36", sont de magnitudes 4,50 et 8,90. La plus brillante étant elle-même une double spectroscopique dont la période de révolution est de 144 jours.

Référence : EG And
Nom : - -
Type : étoile symbiotique
Type spectral : M2III:e
Magnitude : 5.18
Distance : 1672 a.l.
A.D. : 00h 44m 37.1869s
Déc. : +40° 40' 45.7062"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Etoile symbiotique EG AndLe modèle actuellement proposé est celui d'une géante roupe M2III et d'une secondaire de température élévée (20 à 40000 K) entourées d'une enveloppe de gaz à 10 000 K.

Référence : Ross 248
Nom : Ross 248
Type : étoile éruptive
Magnitude : 12.29
Distance : 10.32 a.l.
A.D. : 23h 41m 54.989s
Déc. : +44° 10' 40.78"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Ross 248 est une étoile naine rouge située à approximativement 3,2 pc ou 10,33 années-lumière du système solaire de la Terre. Sa plus proche voisine est Groombridge 34.

Référence : Groombridge 34
Nom : Groombridge 34
Type : étoile éruptive
Magnitude : 8.09 à 11.06
Distance : 11.62 a.l.
A.D. : 00h 18m 22.88532s
Déc. : +44° 01' 22.6282"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autre appellation : Gliese 15
Groombridge 34 est une étoile binaire constituée de deux naines rouges en orbite quasi circulaire et distantes de 147 UA. Bien qu'elles soient relativement proches, leur luminosité est trop faible pour qu'elles puissent être vues à l'œil nu.

Référence : M 31 / NGC 224 
Nom : Galaxie d'Andromède 
Type : galaxie spirale SA(s)b
Magnitude : 4.3
Distance : 2.3 · 106 a.l.
Dimension : 3.15° × 1.03°
A.D. : 00h 42m 44.33s
Déc. : +41° 16' 07.5"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

La galaxie d'Andromède et ses deux galaxies satellitesGalaxie spirale vue de trois-quarts, c'est le pôle d'attraction de la constellation. L'un des objets les plus proches de notre Galaxie et le plus lointain discernable à l'œil nu. Son observation visuelle prend tout son intérêt avec une simple paire de jumelle, mais seule une photographie en longue pose nous dévoilera sa structure en spirale qui s'étale sur une longueur égale à six pleines lunes.
Repérable à l'œil nu, la « nébuleuse » d'Andromède est certainement connue depuis l'Antiquité bien que sa première évocation reste à ce jour celle de l'astronome perse Abdul Rahman AL SUPHI (904 - 986) qui la répertoria dans son Livre des étoiles fixes en 964 sous l'appellation de « Petit nuage ». Des écrits pouvant se reporter à sa description existent également dans un poème latin de Rufus Festus AVENIUS (vers 468).
Elle fait sa première apparition sur une carte hollandaise en 1500 et sera classée sous le numéro 31 par Charles MESSIER en 1764, qui la décrivit comme un fuseau allongé sans étoiles. Entre-temps, Simon MAIR (dit Simon MARIUS, 1573 - 1625) reporte dans son ouvrage De Mundo Joviali qu'il l'observa en 1612.
La galaxie d'Andromède et ses deux galaxies satellites.
C'est William Cranch BOND (1789 - 1859), en 1847, qui parvient le premier à discerner à l'aide d'un télescope de 38 cm de diamètre les « canaux de Bond ». De nature encore inconnue, ces structures se révéleront être des zones obscurcies par des poussières, caractéristiques fondamentales des galaxies spirales. Le doute sur la non-appartenance de M 31 à notre système galactique ne sera levé par Edwin Powell HUBBLE qu'en 1925. Par l'analyse de quelques céphéïdes, il estima alors sa distance à 750 000 années-lumière. Depuis, une meilleure calibration de ces étoiles pulsantes a permis de tripler cette distance.
La galaxie d'Andromède possède deux galaxies satellites visibles à l'aide d'un petit télescope. Elles sont également répertoriées dans le catalogue Messier : M 32 et M 110. Elle ne se contente pas de ces deux galaxies satellites, elle en possède une troisième que l'on pourrait qualifier de « fantôme ». Les étoiles qui la composent sont si clairsemées que sa présence n'a pu être mise en évidence qu'après la cartographie du mouvement des étoiles de la région de M 31.
La galaxie d'Andromède se rapproche de notre Voie lactée à une vitesse de 299 km · s-1. Une supernova y fut découverte le 17 août 1885, elle atteignit la magnitude 5.8.

Référence : M 32 / NGC 221 
Nom : - -
Type : galaxie elliptique cE2
Magnitude : 8.1
Distance : 2.3 · 106 a.l.
Dimension : 7.6' × 5.8'
A.D. : 00h 42m 41.825s
Déc. : +40° 51' 54.61"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie M 32L'une des galaxies satellites de M 31. Découverte par Guillaume LE GENTIL de la GALAISIÈRE (1725 - 1792) le 20 octobre 1749, elle se rapproche de la Voie lactée à raison de 205 km · s-1.

Référence : M 110 / NGC 205 
Nom : - -
Type : galaxie elliptique dE6
Magnitude : 8.1
Distance : 2.3 · 106 a.l.
Dimension : 21.9' × 10.9'
A.D. : 00h 40m 22.075s
Déc. : +41° 41' 07.08"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

L'autre galaxie satellite de M 31 est également découverte par Guillaume LE GENTIL de la GALAISIÈRE en même temps que la précédente. Elle sera retrouvée par Charles MESSIER le 10 août 1773, elle est bien présente sur l'un de ses dessins publié en 1807, mais curieusement il ne l'intégra pas à son catalogue. L'objet fut rajouté à la liste par l'astronome amateur anglais Kenneth Glyn JONES (1916 - 1995) dans son ouvrage publié en 1968 : Les amas et nébuleuses de MESSIER. Est-ce pour cette raison que les « puristes » évitent l'appellation M 110 ?

Observation de M 31 : le dessin original de Messier
Observation de M 31 : le dessin original de Messier montrant M 110.

Référence : NGC 404 
Nom : Fantôme de Mirach
Type : Galaxie lenticulaire naine
Magnitude : 10
Distance : 12.6 · 106 a.l.
Dimension : 3.5' x 3.5'
A.D. : 01h 09m 27s
Déc. : +35° 43' 05"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie lenticulaire naine NGC 404NGC 404 est visible à l'aide de petits télescopes. La galaxie est située à environ 7 minutes d'arc de l'étoile Mirach. Surnommée « Mirach's Ghost » (le fantôme de Mirach), NGC 404 est une cible difficile à observer ou à photographier en raison de l'intensité lumineuse de l'étoile.

Référence : NGC 752 
Nom : - -
Type : amas ouvert
Magnitude : 6.6
Distance : 1 305 a.l.
Dimension : Ø 50'
A.D. : 01h 57m 41s
Déc. : +37° 47' 06"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas ouvert NGC 752Amas ouvert facilement observable aux jumelles. Son âge est estimé à 1 000 000 000 ans.

Référence : NGC 7662 
Nom : : Boule de neige bleue 
Type : nébuleuse planétaire
Magnitude : 8.3
Distance : 2 100 a.l.
Dimension : 32" × 28"
A.D. : 23h 25m 53.6s
Déc. : +42° 32' 06"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Nébuleuse planétaire NGC 7662Au centre de cette nébuleuse planétaire, découverte par William Friedrich Wilhelm HERSCHEL en 1784, se trouve une étoile très chaude (70 000 kelvins).
La « Boule de neige bleue » a une vitesse d'expansion de 27.5 km · s-1.

cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriquesMesures de spectro de la nébuleuse planétaire NGC 7662, en sept 2015 au calc : Spectométrie NGC 7662

Crédits photographiques Étoile EG : Simbad / autres : SAR

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L'usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E