Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique

Scorpion - Scorpius - Sco

ScorpiusZone céleste de l'hémisphère Sud, le Scorpion figure l'animal choisi par Junon pour piquer le géant Orion alors qu'il s'apprêtait à rejoindre Diane. Ces deux constellations se trouvent d'ailleurs exactement opposées sur la voûte céleste. L'animal s'étant fait couper les pinces, devenues au fil du temps les plateaux de la Balance, il ne coupe plus l'écliptique que sur une bande étroite de 6°.


Quelques objets d'intérêt
objet commentaires

Référence : α Sco
Nom : Antares 
Type : étoile double
Magnitude : 0.96 / 5.4
Distance : 600 a.l.Grafias
A.D. : 16h 29m 24.4597s
Déc. : -26° 25' 55"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autres appellations : Cor Scorpii, Kalb al Akrab et Vespertilio.
Son nom courant vient de « anti Ares », soit la « rivale de Mars » en raison d'une couleur et d'un éclat présentant effectivement une certaine similitude avec l'apparence à l'œil nu de cette planète. C'est une géante rouge qui, placée au centre de notre système solaire, s'étendrait jusqu'à l'orbite de Jupiter. Le rayon équatorial est estimé à 980 millions de kilomètres et le rayon polaire à seulement 620 millions de kilomètres.
Proche du plan de l'écliptique, Antares est souvent occultée par la Lune. C'est lors de l'un de ces phénomènes, le 13 avril 1819, que fut mis en évidence Grafiassa nature double par l'astronome autrichien Johann Tobias BÜRG (1766 - 1884). La deuxième composante est à seulement 3" et se trouve ainsi difficile à observer car « noyée » dans l'éclat de la principale.

Nébulosités aux abords de l'étoile Antares.
Nébulosités aux limites d'Ophiuchus et du Scorpion.
Antares est au centre, en bas de l'image, l'amas globulaire M 4 est visible à sa droite.

Référence : β Sco
Nom : Akrab 
Type : système multiple
Magnitude : 2.62 / 4.84
Distance : 530 a.l.
A.D. : 16h 05m 26.23s
Déc. : -19° 48' 19.4"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autres appellations : Acrab, Elacrab, Grafias, Graffias et Grassias.
Son nom signifie le « Scorpion » en arabe, mais elle est parfois nommée Graffias (le Crabe en grec). C'est un système multiple, le couple principal est séparé de 13.7". Une troisième composante, de magnitude 9.5, fut découverte en 1969. Lors d'une occultation par Jupiter, événement rarissime survenu dans la nuit du 13 au 14 mai 1971, cette dernière révéla également une nature double. Elle a été découverte par William Friedrich Wilhelm HERSCHEL en 1782.

Référence : ζ1 Sco
Nom : Grafias
Type : étoile
Magnitude : 3.61 / 4.77
Distance : ? & 150.5 a.l.
A.D. : 16h 53m 59,73s
Déc. : -42° 21' 43.3"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Elles ne forment qu'un couple optique, les deux étoiles situées à des distances très différentes ne sont vues proches que par un simple effet de perspective.

Référence : λ Sco
Nom : Schaula 
Type : étoile
Magnitude : 1.63
Distance : 700 a.l.
A.D. : 17h 33m 36.52012s
Déc. : -37° 06' 13.7648"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Malgré la lettre qui lui est attribuée, elle est la deuxième étoile de la constellation par ordre d'éclat. Son nom signifie « l'Aiguillon ».

Référence : μ Sco
Nom : Denebakrab
Type : étoile double
Magnitude : 3.00 / 3.56
Distance : 820 a.l.
A.D. : 16h 51m 52.232s
Déc. : -38° 02' 50.57"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Bien que séparé par 5.8', ce couple constitue cependant une réelle binaire physique séparable à l'œil nu.

Référence : RR Sco
Nom : - -
Type : variable pulsante
Magnitude : 5.0 à 12.4
Distance : 1 150 a.l.
A.D. : 16h 56m 37.83761s
Déc. : -30° 34' 48.1996"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Variable de type Mira, la période est de 281.45 jours.

Référence : M 4 / NGC 6121 
Nom : - -
Type : amas globulaire
Magnitude : 5.6
Distance : 7 170 a.l.
Dimension : Ø 26.3'
A.D. : 16h 23m 35.22s
Déc. : -26° 31' 32.7"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas globulaire M 4Répertorié dans son catalogue par Charles MESSIER en 1764, M 4 fut découvert par l'astronome suisse Jean Philippe Loys de CHÉSEAUX (1718 - 1751) en 1746.
C'est un amas globulaire relativement peu dense avec une « barre centrale » formée par un ensemble d'étoiles plus lumineuses. En 1987, le premier pulsar observé dans un amas globulaire y fut découvert.

Référence : M 6 / NGC 6405 
Nom : Amas du Papillon 
Type : amas ouvert
Magnitude : 5.3
Distance : 1 955 a.l.
Dimension : Ø 20'
A.D. : 17h 40m 20s
Déc. : -32° 15' 12"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas ouvert M 6Selon les sources, la primeur de la découverte reviendrait à Jean Philippe Loys de CHÉSEAUX (1718 - 1751) en 1746. Pour d'autres, il aurait été devancé par Giovanni Battista HODIERNA (1597 - 1660) qui l'aurait observé depuis la Sicile vers 1654.

Référence : M 7 / NGC 6475 
Nom : - -
Type : amas ouvert
Magnitude : 3.3
Distance : 780 a.l.
Dimension : Ø 1.3°
A.D. : 17h 53m 51s
Déc. : -34° 47' 47.6"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas ouvert M 7Cet amas d'étoiles était déjà connu de Claude PTOLÉMÉE qui le note dans son catalogue comme « [...] un amas nébuleux à la queue du Scorpion [...] ».
Giovanni Battista HODIERNA (1597 - 1660) l'aurait également repéré en même temps que son homologue précédent depuis la Sicile en 1650. Charles MESSIER portera son intérêt sur ces deux objets le 23 mai 1764.

Référence : M 80 / NGC 6093 
Nom : - -
Type : amas globulaire
Magnitude : 7.3
Distance : 32 600 a.l.
Dimension : Ø 8.9'
A.D. : 16h 17m 02.41s
Déc. : -22° 58' 33.9"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas globulaire M 80Découvert par Charles MESSIER le 4 janvier 1781, cet amas globulaire fut décrit comme : « [...] une nébuleuse ronde avec un centre plus brillant ressemblant au noyau d'une comète [...] ».
Bien que les instruments de l'époque ne permettaient pas de résoudre l'amas, des observateurs anglais et allemand découvrirent une étoile au sein de la « nébuleuse » le 21 mai 1860. Il s'agissait en fait de la première nova observée au sein de ce type d'objet, à son maximum elle fut plus brillante que l'ensemble de l'amas qui contient plus de 100 000 étoiles.

Crédits photographiques - M 80 : NASA, autres : SAR

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L'usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E