Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique
O
Une des 10 classes spectrales dans la typologie définie par l´observatoire de Harvard.
Les étoiles de type O sont de couleur bleue avec une température de surface comprise entre 30 000 et 40 000 kelvins. Elles présentent des raies intenses en émission de l´hélium (He II).
Tableau du classement spectrale
Observatoire de Paris-Meudon
Lunette de l'Observatoire de Paris-Meudon Fondé en 1667, l'Observatoire de Paris est le plus grand pôle national de recherche en astronomie. 30 % des astronomes français y poursuivent leurs recherches au sein de sept laboratoires. Situés sur ses campus de Paris, Meudon et Nançay, ils sont tous des « unités mixtes de recherche » avec le CNRS et, souvent, avec de grandes universités scientifiques de la région parisienne.

Lunette de l'Observatoire de Paris-Meudon


Les recherches menées à l'Observatoire de Paris couvrent tous les champs de l'astronomie et l'astrophysique contemporaines :
  • l'étude du Soleil et des relations Soleil-Terre.
  • les planètes et systèmes planétaires.
  • la formation des étoiles, le milieu interstellaire
  • la formation et l'évolution des galaxies
  • les astroparticules et la cosmologie
  • la métrologie de l'espace et du temps
  • l'histoire et la philosophie des sciences --------------- Site de l'OBSPM
Occultation
Pour un observateur terrestre, recouvrement d´un objet céleste par le disque d´un astre. Improprement qualifié d´éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l´exemple le plus connu.
La Lune occulte régulièrement des étoiles, la mesure temporelle précise de ces phénomènes est importante pour une parfaite connaissance de son orbite. Les planètes Jupiter et Saturne occultent également certains de leurs satellites.
Le moment de la disparition de l´étoile est appelé immersion, la réapparition est l´émersion.

Explication de l'occultation d'une étoile par un astéroïde
Animation de Jacques Montier - logiciels utilisés sous Linux : Blender-2.65, Gimp-2.8.2, Audacity-2.0.0 et kdenlive-0.9.2
Musique : Valère Leroy.avec Blender-2.5 sous Linux

Octant
Un octant L´octant est un instrument de mesure des angles (1/8 de cercle) analogue au sextant (1/6 de cercle). Ces instruments servaient à la navigation en mer en permettant de calculer la position d´un bateau par référence aux étoiles.
L´octant est une constellation australe, elle renferme le pôle céleste Sud. Son sigle est Oct (Octans).

Un octant.

Oie
Ancienne constellation créée par Johannes HEWEL, elle sera absorbée par le Petit renard. L´étoile α (alpha) de cette constellation en conserve d´ailleurs la trace, elle s´appelle Anser (Oie, en latin).
Oiseau de paradis
Constellation de l´hémisphère Sud située entre le Triangle austral et le pôle céleste Sud. Son sigle est Aps (Apus).
OLBERS Heinrich Wilhelm Matthaus (1758, Arbergen - 1840, Brême)
Portrait de Heinrich OLBERS Médecin de formation, il est le découvreur des astéroïdes Pallas, en 1802, et Vesta, en 1807. Heinrich OLBERS a également cinq comètes à son actif, dont une périodique en 1815. Mais son nom reste surtout rattaché au « paradoxe de la nuit noire » (ou paradoxe d´Olbers) déjà formulé par Johannes KEPLER (1571 - 1630), Jean Phillippe Loys de CHÉSEAUX (1718 - 1751), et quelques autres.
En 1826, partant de la simple constatation qu´il fait noir la nuit, Heinrich OLBERS relance un vieux débat cosmologique : l´Univers est-il fini ou infini ? Pour le cas d´un Univers infini, hypothèse généralement admise à cette époque, le regard d´un observateur devrait impérativement recouper la surface d´une étoile et recevoir de la lumière dans toutes les directions. Le ciel nocturne devrait alors être aussi lumineux que la surface d´une étoile *. Pour OLBERS, le simple fait de constater la noirceur de la nuit « prouvait » que l´Univers ne pouvait contenir des étoiles à l´infini.
Un cratère lunaire de 75 km de diamètre lui est dédié (07.4 °N - 75.9 °O), ainsi que l´astéroïde n° 1002.

* - De la même manière, une personne positionnée à l´intérieur d´une immense forêt voit inévitablement son regard arrêté par un tronc d´arbre ; il est impossible de voir « au-delà ».

Onde gravitationnelle
Laser Interferometer Space AntennaDans le cadre de la Relativité générale les ondes gravitationnelles sont définies comme les perturbations de la métrique qui du point de vue des équations d'Einstein sont découplées des perturbations du tenseur énergie-impulsion.
L'observation du pulsar binaire PSR B1913+16, découvert en 1974 a permis de mettre en évidence l'effet de ces ondes gravitationnelles.
La mission LISA (de l'anglais Laser Interferometer Space Antenna), est un projet commun ESA/NASA, destiné à l'observation des ondes gravitationnelles de basse fréquence depuis l'espace. Sa mise en service est prévue pour 2018. Il s'agira du premier observatoire spatial d'ondes gravitationnelles, les observatoires actuels, notamment LIGO et VIRGO étant terrestres.
OORT Jan Hendrick (Franeker, 1900 - Wassenaar, 1992)
Portrait de Jan Hendrick OORT Élève de Jacobus Cornelius KAPTEYN (1851 - 1922), l´un des premiers astronomes à s´être intéressés à la structure de notre Voie lactée, Jan OORT sera le premier à en donner une description correcte.
En 1927, il démontre la rotation différentielle de la Galaxie, puis détermine sa formation en spirale (1954) à partir de l´émission radio de son hydrogène neutre (longueur d´onde de 21 cm).
Son nom reste surtout attaché au « Nuage de Oort » dont il prévoit l´existence en 1950. Cette zone, comprise entre 40 000 et 100 000 U.A., serait le lieu privilégié des comètes. Certaines, sous l´effet de perturbations gravitationnellles d´étoiles proches, s´en écarteraient pour visiter l´intérieur du système solaire où elles nous deviennent observables.
Son nom a été attribué à l´astéroïde n° 1691.
Ophiuchus
C´est la « treizième » constellation du zodiaque, entre le Sagittaire et le Scorpion. Le Soleil semble y transiter du 29 novembre au 18 décembre. Son sigle est Oph (Ophiuchus).
Opposition (planétaire)
Un corps céleste est dit en opposition lorsqu´il se trouve diamétralement opposé au Soleil, observé depuis la Terre. Le passage à l´opposition d´une planète est la période la plus favorable à son observation. Étant située à l´opposé du Soleil, elle se lève quand le Soleil se couche et reste visible toute la nuit.
Les planètes internes (Mercure et Vénus) ne peuvent jamais se trouver en opposition.
Voir aussi : [ Conjonction ]  [ Élongation ]
Orbite
Trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d´un autre corps considéré comme fixe. Dans le Système solaire, les planètes orbitent directement autour de leur étoile : le Soleil ; les satellites orbitent autour de leur planète.
Dans le cas d´un système binaire, où les masses en présence deviennent relativement comparables, les étoiles orbitent autour de leur centre de gravité.
Orion
L´une des constellations des plus faciles à repérer dans notre ciel d´hiver. Son sigle est Ori (Orion).

Crédits photographiques : NASA/ESA

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L´usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E