Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique
S
Une des classes spectrales de la classification définie par l´observatoire de Harvard. Le spectre présente les raies de l´oxyde de zirconium.
Tableau du classement spectrale
Sagittaire
Constellation essentiellement australe. Seule sa partie la plus nordique est observable depuis une latitude 45° Nord. C´est également l´une des 13 constellations du zodiaque, entre le Capricorne et Ophiuchus. Son sigle est Sgr (Sagittarius).
Saint Joseph
Une tentative de remplacement de la constellation d´Orion par le moine allemand Julius SCHILLER (1580 - 1627) en 1627. Julius SCHILLER est l´auteur du Cœlum Stellarum Christianum (Atlas céleste chrétien) dans lequel il tente d´imposer une vision de la voûte céleste sous la forme de personnages et sujets bibliques. La Grande ourse devient ainsi la Barque de saint Pierre, la Petite ourse est rebaptisée en saint Michel. On retrouve également transformés : Andromède en St Sépulcre, le Bélier en St Pierre, le Bouvier en St Sylvestre, le Cancer en St Jean l´évangéliste, Cassiopée en Marie Madeleine, la Chevelure de Bérénice en Flagellum, ...
Cette volonté d´éloigner toute représentation païenne de « son Ciel » restera sans effet.
Saros (cycle de)
Intervalle de temps qui se trouve être un multiple entier de périodes synodiques et périodes draconitiques de la Lune. Cette période de 6 585.3 jours, et remarquée dès l´Antiquité, vaut (à un faible écart près) 223 révolutions synodiques et 242 révolutions draconitiques.
Un cycle d´occultations solaires et d´éclipses lunaires se renouvelle ainsi au terme de chacune de ces périodes. Cette durée se trouvant supérieure d´un tiers au temps d´une rotation complète de la Terre sur son axe, les zones où ces phénomènes peuvent être observés se décalent également de 120° en longitude vers l´Ouest d´un cycle à l´autre.
Saturne
Sixième planète par ordre de distance au Soleil.
Scaphé
Une demi sphère creusée dans la pierre représente la voute céleste. Si on place un point au centre de cette sphère. Son ombre reproduit sur la pierre tous les mouvements du Soleil d'où un compteur de temps.
Sceptre
Quelques courtisans ont tenté d´installer leur monarque au firmament. Mais le Sceptre (parfois appelé Main de Justice ou Sceptre dans la Main de justice) installé par Augustin ROYER (xxxx - xxxx), architecte du roi Louis XIV en 1679, pour flatter la vanité de son monarque sera vite effacé par le Frederici Honores de Johann Elert BODE. Mais c´est l´insignifiant Lézard qui, après un bref intermède entre ces deux époques, reprendra la place qu´il occupe toujours aujourd´hui.
Sceptre de Brandebourg
Piqué au vif par la consécration précédente (on ne plaisante pas avec l´honneur national), l´astronome allemand Gottfried KIRCH (1639 - 1710), directeur de l´observatoire de Berlin, s´empressera d´installer à son tour un Sceptrum Brandenburgicum à l´ouest du Lièvre.
Heinrich Schwabe (Desseau, 25 octobre 1789 - 11 avril 1875)
Portrait de Heinrich Schwabe Schwabe essayait de découvrir une nouvelle planète à l'intérieur de l'orbite de Mercure en pensant qu'une possibilité pour détecter la planète aurait été de la voir comme une tache sombre quand elle passait devant le soleil. Durant 17 ans, de 1826 à 1843, il observa.
Schwabe observait le soleil et notait ses taches en essayant de repérer l'objet. Il s'aperçut que les taches se modifiaient avec des variations régulières et publia sa découverte dans un court article intitulé "Observations solaires durant 1843".


Karl Schwarzschild (Francfort-sur-le-Main, 9 octobre 1873 - Potsdam, 11 mai 1916)
Portrait de Karl Schwarzschild Il énonça par ailleurs les lois du transport et de l'équilibre radiatif, du mouvement ellipsoïdal des étoiles et découvrit la pression de radiation. On lui doit également des travaux sur la structure atomique et les rayonnements associés dont il identifia la nature quantique.
Il est le premier à avoir trouvé une solution aux équations gravitationnelles d'Einstein en 1916. Avec la métrique de Schwarzschild, il démontra que dans les équations décrivant la gravitation d'une quantité de matière concentrée en un point, il apparaît une singularité à la distance du rayon de Schwarzschild du centre, qui n'est en fait qu'apparente, comme le montre la métrique de Kruskal-Szekeres.
Il est aussi le premier à avoir défini les lois d'interaction entre les champs magnétiques et la lumière, et à avoir décrit les phénomènes de courbure des rayons lumineux au voisinage de points gravitationnels, contribuant ainsi à fonder la théorie du trou noir : Rayon de Schwarzschild.
Scorpion
Une des 13 constellations du zodiaque, entre Ophiuchus et la Balance. Son sigle est Sco (Scorpius).
Sculpteur
Petite constellation australe au sud de la Baleine, elle contient le pôle galactique Sud. Son sigle est Scl (Sculptor).
Seconde
Soixantième partie de la minute, la seconde de temps est aujourd´hui définie comme 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins d´énergie de l´état fondamental de l´atome de césium 133. Elle est l´une des 7 unités du Système international d´unités, son symbole est : s.
La seconde d´arc, qui vaut la 3 600e partie du degré est notée : ".
Sélénographie
Sélénographie La sélénographie est l'étude de la surface et du relief de la Lune, le mot étant dérivé du nom de la déesse grecque Séléné
L'idée que la Lune n'est pas complètement lisse est retrouvée dès 450 avant notre ère, quand Démocrite croyait qu'il y avait « des montagnes élevées et des vallées creuses » sur la Lune. Ce n'est cependant que vers la fin du XVe siècle que commença l'étude sérieuse de la sélénographie.
  • Vers 1603, William Gilbert fit le premier dessin de la lune basé sur des observations faites à l'œil nu.
  • En 1647, Johannes Hevelius publia une œuvre rivale intitulée Selenographia, qui fut le premier atlas lunaire.
  • D'autres dessins suivirent (le Almagestum Novum de Grimaldi et Riccioli, en 1651)
  • La cartographie systématique de la Lune débuta en 1779 avec Johann Schröter
  • En 1834, La première grande carte de la Lune, sur quatre feuillets, fut publiée par Johann Heinrich von Mädler.
  • En mars 1840 John William Draper, utilisant un miroir de 5 pouces, obtint un daguerréotype de la Lune.
  • En 1890, l'astrophotographie, et en particulier la photographie lunaire, était devenue une branche reconnue de la recherche astronomique.
  • En 1959, la mission soviétique Luna 3 envoya les premières photographies de la face cachée de la Lune.
  • En 1966 et 1967, les Lunar Orbiters photographièrent la Lune depuis ses orbites
  • En 1994, le vaisseau spatial Clementine est à l'origine de la première carte quasi-complète de la topographie de la Lune
Serpent
La seule constellation scindée en deux parties, Serpens caput (la tête du Serpent) et Serpens cauda (la queue du Serpent). Elle est à rechercher de part et d´autre de la constellation d´Ophiuchus. Son sigle est Ser (Serpens).
Sextant
Un sextantLe sextant est un instrument de navigation analogue à l´octant. Il sert à mesurer la hauteur, ou l´écart angulaire, d´un astre au-dessus de l´horizon. Il comporte un limbe gradué sur 60° (1/6 de cercle, sextantis = le sixième).
C´est également une petite constellation imaginée au sud du Lion par Johannes HEWEL vers 1660. Son sigle est Sex (Sextans).

Un sextant

Soleil
Etoile au centre de notre système solaire
S.I.
Symbole du Système International d´unités.
Solstice
Tableau des dates et heures en T.U des solstices de 2014 à 2020
Soltices
 Année   Date   Heure   Date   Heure 
2015 21/06 16h37 22/12 04h47
2016 20/06 22h34 21/12 10h44
2017 21/06 04h24 21/12 16h27
2018 21/06 10h07 21/12 22h22
2019 21/06 15h54 22/12 04h19
2020 21/06 21h43 21/12 10h02

En raison de l´inclinaison de l´axe de rotation terrestre sur le plan de son orbite, ce dernier n´est pas confondu avec l´équateur. Le Soleil passe ainsi par une déclinaison maximale deux fois par année.
Le 21, 22 ou 23 juin marque le passage de la plus forte déclinaison boréale : c´est le début de l´été pour l´hémisphère Nord (début de l´hiver pour l´hémisphère Sud).
De même, le 22 ou 23 décembre marque le passage de la plus forte déclinaison australe : c´est le début de l´hiver pour l´hémisphère Nord (début de l´été pour l´hémisphère Sud).
À ces points extrêmes, la position du Soleil semble s´arrêter pour reprendre une marche à rebours (sol stat, qui a donné solstitia).



Sonde spatiale
Une sonde spatiale est un vaisseau spatial non habité envoyé par l'homme pour étudier à plus ou moins grande distance les corps célestes se trouvant dans le système solaire (planète, lune, comète, astéroïde) et le milieu interplanétaire ou interstellaire. Sonde Cassini
Les premières sondes spatiales sont les sondes Luna lancées vers la Lune par l'Union Soviétique en 1959.
Ci_dessous les diverses sondes envoyées vers le système solaire :
Spectroscopie
Branche de l´astrophysique qui étudie les objets célestes par l´examen de leur spectre.
Cette analyse procure des informations sur la température, la composition chimique et permet de déduire le mouvement radial des corps célestes, voire la nature double ou multiple de certaines étoiles trop serrées pour être résolues en optique.
Dossier sur la spectrométrie
Stratosphère
La stratosphère est une couche de l'atmosphère terrestre située entre 8 et 20 kilomètres d´altitude pour sa limite inférieure (tropopause) et 40 à 60 km d´altitude pour sa limite supérieure (stratopause) par rapport à la surface de la Terre et selon sa latitude sur le globe (entre 12 et 50 km d´altitude en moyenne).
Suaire du Christ
Également appelée Voile de sainte Véronique, cette ancienne constellation fut créée par le moine tchèque Schyrle Anton Maria de RHEITA (1597 - 1660) en 1643. Johannes HEWEL la remplacera par son Sextant vers 1660.
Supernovae
Supernovæ dans la Galaxie M 82 Une supernova correspond à l´explosion d´une étoile, qui s´accompagne d'une augmentation brève mais fantastique de sa luminosité. Vue depuis la Terre, une supernova apparait donc souvent comme une étoile nouvelle, alors qu´elle correspond en réalité à la disparition d´une étoile.
Les supernovae sont des évènements rares à l´échelle humaine : leur taux est estimé à environ une à trois par siècle dans notre Voie lactée. Il est à noter qu´à notre époque aucune supernova n´a été observée dans notre Galaxie depuis l´invention du télescope!

En Janvier 2014, la supernova SN2014J donne un nouvel éclat dans la galaxie M82 située à 12 millions d'al.

Système International d´unités
Normalisation, fixée dans sa forme actuelle en 1971, qui comprend 7 unités de base :
  • mètre (m) pour la longueur ;
  • kilogramme (kg) pour la masse ;
  • seconde (s) pour le temps ;
  • ampère (A) pour l´intensité d´un courant électrique ;
  • kelvin (K) pour la température thermodynamique ;
  • mole (mol) pour la quantité de matière ;
  • candela (cd) pour l´intensité lumineuse.
Des unités dérivées peuvent être formées en combinant ces unités de base et les relations algébriques qui lient les grandeurs correspondantes.
Syzygie
En astronomie, une syzygie est une situation où trois objets célestes ou plus sont alignés. Conjonction ou opposition d´une planète, ou de la Lune, avec le Soleil. La Lune et le Soleil sont en syzygie à la Nouvelle Lune et à la Pleine Lune, ces moments correspondent aux marées de « Vive Eau ».

Crédits photographiques : NASA - autres SAR

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L´usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E