Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique

(134340) Pluton

Fiche d´identité
Détail de la planète naine Pluton
  1. Diamètre équatorial : 2 306 km
  2. Masse : 1.29 × 1022 kg (0.002 1 × Terre)
  3. Densité moyenne : env. 2 × eau
  4. Vitesse de libération à l´équateur : env. 1 km·s-1
  5. Température : 35 K (-238 °C)
  6. Inclinaison de l´équateur sur le plan orbital : 122.46°
  7. Période de rotation sidérale;rale : 6.386 7 jours (rétrograde)
  8. Période de révolution sidérale : 90 469.7 jours
  9. Période de révolution synodique : 366.73 jours
  10. Excentricité de l´orbite : 0.249 3
  11. ½ grand-axe de l´orbite : 39.503 UA
  12. Inclinaison sur l´écliptique : 17.142°
  13. Vitesse moyenne sur orbite : 4.74 km·s-1
  14. Albédo : 0.4
  15. Nombre de satellites : 3
Missions spatiales vers Pluton

Pluton : le dieu des Enfers

longtemps considérée comme la dernière planète du Système solaire, Pluton s´est vue reclassée comme planète naine (plutoïde) par l´Union Astronomique Internationale (UAI) en août 2006 (Résolution 5). Son diamètre est inférieur à celui de notre Lune, aussi vue depuis la Terre elle n´apparaît que sous la forme d´une faible étoile de quatorzième magnitude, autant dire que son observation visuelle reste relativement difficile. Seul son très lent déplacement pourra être mis en évidence sur le fond étoilé par une surveillance photographique, c´est d´ailleurs cette méthode qui l´a vu « naître ».

Encouragés par le triomphe de la mécanique céleste lors de la découverte de Neptune par Urbain Jean Joseph LE VERRIER et John Couch ADAMS (1819 - 1892), ce sont encore les irrégularités de l´orbite d´Uranus qui amenèrent les astronomes, vers la fin du XIXe siècle, a rechercher un neuvième corps céleste orbitant au-delà de Neptune.

Trouvée par erreur...

énigmatique planète sera finalement découverte par Clyde William TOMBAUGH (1907 - 1997) le 18 février 1930 (il n´a encore que 23 ans), alors simple assistant à l´observatoire Lowell (Flagstaff - Arizona), après l´étude de nombreuses photographies systématiques de la zone prévue. La découverte ne sera rendue officielle que le 13 mars, jour anniversaire de Percival LOWELL (1855 - 1916), c´est lui qui mit en place les moyens qui permirent la découverte. Conformément à la tradition, elle puisera son nom dans la mythologie grecque : Pluton (ou Hadès), le dieu des Enfers. Ce nom fut suggéré par la petite-fille d´un astronome anglais : Venetia BURNEY, 11 ans. Les deux premières lettres se veulent également un hommage à Percival LOWELL. Pluton et son satellite Charon
On sait aujourd´hui que la masse de cette planète est bien trop faible pour perturber les trajectoires d´Uranus et de Neptune. De plus, ces perturbations avaient été surestimées à l´époque : des calculs erronés peuvent parfois conduire à une vraie découverte !

Le couple Pluton-Charon photographié
par le télescope spatial Hubble.

C´est également l´examen méthodique de clichés photographiques qui permit la découverte de son satellite : Charon, par James Walter CHRISTY (1938 - ) et Robert HARRINGTON (1942 - 1993) en 1978. D´un diamètre de 1 280 km, ce dernier orbite sur une trajectoire elliptique à une distance moyenne de 19 635 km. Ces deux corps possèdent une caractéristique unique dans le Système solaire : une rotation et une révolution synchrones.

...et tombée dans l´oubli ?

pluton possède une orbite très particulière : sa trajectoire est fortement inclinée sur l´écliptique (17°), de plus son périple autour du Soleil est également très excentré (e = 0,25). Sa distance au Soleil variant entre 7.5 milliards de km à l´aphélie (position qu´elle atteindra en 2113) et 4.4 milliards de km à son périhélie (position obtenue le 5 septembre 1989). La planète s´est ainsi retrouvée plus proche du Soleil que Neptune entre février 1979 et mars 1999. Toutefois, orbitant loin du même plan, ces deux planètes ne peuvent entrer en collision. Les points d´intersections de leurs orbites, en résonance stable 3/2, se trouvent séparés par plus de 2.5 milliards de km.
Astre essentiellement recouvert de méthane gelé, Pluton possède également une faible atmosphère de diazote mise en évidence par l´occultation d´une étoile le 9 juin 1988.

Des observations de l´environnement de Pluton réalisées en 2002 et mai 2005 par l´équipe de Hal WEAVER et d´Alan STERN, à l´aide de la caméra ACS du télescope spatial Hubble, ont permises la découverte de deux objets gravitant autour de la lointaine planète. Négligée par l´exploration spatiale, Pluton sera enfin visitée par la sonde New Horizons qui la survolera le 14 juillet 2015.

Agrandir le relief de Pluton
Cette image de Pluton a été prise par la sonde New Horizons le 14 juillet 2015, à quelques 18.000 km de distance, 15 mn après le survol de la région Tombaugh et de la plaine Spoutnik.

Caractéristiques des satellites de Pluton
nom½ grand axe
de l´orbite
révolution
sidérale
inclinaisondiamètreexcentricitédensité
(Terre = 1)
Charon 19 635 km 6.39 j 94° 1 280 km 0 2.0
Nix 49 400 km (± 600) 25.5 j (± 0.5) - - - -
Hydra 64 700 km (± 850) 38.2 j (± 0.8) - - - -

Trajectoire satellites Trajectoire des satellites de Pluton :







Crédits photographiques : ESA / NASA

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L´usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E