Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique

Exploration de Vénus

Missions spatiales vers Vénus
mission / lancement commentaires
RFSAVenera-D
2024
Les instruments embarqués sur Venera-D doivent notamment permettre d'étudier la température et les vents dans la couche atmosphérique moyenne, la nature, la composition et les propriétés optiques des nuages, la température de la surface, l'activité volcanique, la composition chimique de l'atmosphère et celle du sol..
JAXAAkatsuki
12/12/2015
Mise en orbite manquée en 2010, la sonde est sur orbite vénusienne depuis le 12 décembre 2015 ou elle s'est insérée sur orbite avec succès. Observations climatiques.
EuropeVenus Express
09/11/2005
Mission achevée en décembre 2014 : étude de la circulation atmosphérique : vitesse de rotation, mécanismes de circulation générale, rôle de l'effet de serre sur l'évolution passée de la planète et son incidence sur son évolution, étude de l'activité tectonique et volcanique présente et origines de la divergence entre l'évolution de la Terre et celle de Vénus.
U.S.A.Cassini
15/10/1997
Le scenario se répète avec la sonde Cassini. Elle utilise l´assistance gravitationnelle de Vénus, le 24 juin 1999, pour s´accélérer en direction de la lointaine Saturne. Elles transmettra également le même type de données que Galileo.
U.S.A.Galileo
18/10/1989
En partance pour Jupiter, la sonde Galileo utilise l´effet de « fronde gravitationnelle » en passant près de la planète Vénus, le 10 janvier 1990, pour accélérer sa vitesse. Elle en profite pour faire une analyse spectroscopique de l´atmosphère et prendre quelques images.
U.S.A.Magellan
04/05/1989
Après une longue période de disette côté américain, la sonde Magellan est larguée depuis la navette spatiale. Placée sur orbite vénusienne, le 10 août 1990, elle effectue une imagerie radar à haute résolution, moyenne entre 120 et 220 m (maximum : 75 m). La mission, d´une durée de quatre ans, atteste un relief moins accentué que sur Terre et une surface géologiquement jeune. Une grande quantité de volcans est également mise en évidence, certains pourraient être encore actifs.
U.R.S.S.Vega 2
21/12/1984
La mission arrive au voisinage de Vénus le 16 juin 1985, elle est strictement identique à la précédente.
U.R.S.S.Vega 1
15/12/1984
Vega 1 est une onde conçue pour observer le noyau de la comète de Halley. Devant passer aux abords de Vénus, elle fut équipée d´un module Lander et d´un ballon-sonde (français) pour explorer cette dernière. Le Lander parvint à émettre pendant une vingtaine de minutes après le contact au sol, aux abords d´Aphrodite Terra le 10 juin 1985. Le ballon sonda l´atmosphère pendant plus de 45 heures, permettant de mieux comprendre la dynamique des vents vénusiens.
U.R.S.S.Venera 16
07/06/1983
La mission Venera 16 se définit également comme un « doublon » de la précédente qu´elle rejoint quatre jours plus tard.
U.R.S.S.Venera 15
02/06/1983
Venera 15 annonce une nouvelle stratégie en URSS, la sonde est transformée en orbiteur équipé d´un radar pouvant envoyer un signal sous un angle de 10°. Elle rejoint Vénus le 10 octobre et prend des relevés sur la zone proche du pôle Nord de la planète avec une résolution comprise entre 1 et 2 km.
U.R.S.S.Venera 14
04/11/1981
Mission identique à la précédente.
U.R.S.S.Venera 13
30/10/1981
Le contact avec la surface est effectué le 1er mars 1982. La sonde émet pendant 127 minutes et transmet les premières images couleurs du sol. Elle analyse également des échantillons de roches in situ, ils sont reconnus comme étant du basalte.

Le panorama de Venera 13.
Le panorama couleur de Venera 13, la « coiffe » de l´imageur est visible au sol.

U.R.S.S.Venera 12
14/09/1978
Mission identique à la précédente, elle résiste 110 mn à l´enfer de Vénus. La mission semble être également incomplète.
U.R.S.S.Venera 11
09/09/1978
La sonde analyse l´atmosphère et met en évidence des orages vénusiens. Officiellement, elle résiste 95 mn avant de cesser de fonctionner totalement. La mission semble cependant avorter en raisons de problèmes techniques.
U.S.A.Pioneer Venus 2
08/08/1978
Pioneer Venus 2, alias Pioneer 13, est un ensemble de quatre sondes : un module de descente de 315 kg et trois petits modules de 90 kg, distribués sur l´ensemble de la planète. L´un de ces modules lancé depuis la sonde orbitale, le 9 décembre, devait également s´écraser sur Vénus. Il parvint cependant intact au sol, sur la face diurne, et put encore transmettre des données durant 67 mn.
U.S.A.Pioneer Venus 1
20/05/1978
Initialement nommée Pioneer 12, la sonde est placée en orbite le 4 décembre et étudie la planète jusqu´en octobre 1992 : imagerie radar avec une résolution comprise entre 1 et 2 km, première carte altimétrique. La planète Vénus est à présent cartographiée à 93% et présente deux zones surélevées, les « continents » : Aphrodite Terra et Ishtar Terra.
U.R.S.S.Venera 10
14/06/1975
Arrivée trois jours après la précédente, le module de descente fonctionne pendant 65 mn et se pose , à 1 700 m d´altitude, sur les flancs du volcan Theia Mons. Il transmet également des images en noir et blanc.
U.R.S.S.Venera 9
08/06/1975
Étude de l´atmosphère et contact surface. Le 22 octobre, après avoir résistée durant 53 mn, elle transmet la première photo du sol : 1 image en noir et blanc. Le module orbital observera la planète jusqu´en mars de l´année suivante.

Le cliché de Venera 9.
Le cliché historique de Venera 9, le 22 octobre 1975.

U.S.A.Mariner 10
03/11/1973
Survol de vénus à seulement 5 310 km de distance, le 5 février 1976. Plus de 4 000 clichés sont réalisés dont les premières images en haute résolution (en rayonnement UV) de l´atmosphère. La sonde faisait route vers Mercure.
U.R.S.S.Venera 8
27/03/1972
Le contact à la surface est effectué le 22 juillet. La sonde émet pendant 50 minutes et réalise la première analyse de la composition du sol. Des mesures de luminosité démontrent que la lumière solaire atteint le sol, des vues photographiques y sont donc possibles pour les futures missions.
U.R.S.S.Venera 7
17/08/1970
Le 15 décembre, le module de Venera 7 est le premier engin à se poser intact sur une autre planète. Pendant 23 minutes, il parvient à émettre faiblement les toutes premières données directement du sol. Quelques données sont précisées : pression et température au sol, respectivement 90 atmosphères et 474 °C.

La capsule de Venera 7.
Le module de descente de Venera 7.

Une autre Venera (rebaptisée Cosmos 359) connaîtra un cinglant échec la même année, elle ne quittera pas l´orbite terrestre. Le même sort est réservé à Cosmos 482 en 1972.
U.R.S.S.Venera 6
10/01/1969
Le lendemain, 17 mai, arrive cette mission strictement identique à la précédente. Elle subira également le même sort au bout de 51 mn.
U.R.S.S.Venera 5
05/01/1969
La sonde Venera 5.Le 16 mai, le module de descente résiste 53 mn dans l´enfer de l´atmosphère vénusienne avant d´être irrémédiablemnt détruit. Il mesure une pression d´une centaine d´atmosphères et une température avoisinant les 500 °C.

La sonde Venera 5.

U.S.A.Mariner 5
14/06/1967
Survol de Vénus le 19 octobre, soit le lendemain de la précédente mission, à une distance de 3 990 km. Elle confirme la teneur en CO2, la forte densité de l´atmosphère en-dessous de 10 km ainsi que la rotation rétrograde en 243 jours terrestres.
U.R.S.S.Venera 4
12/06/1967
Rentrée dans l´atmosphère le 18 octobre, elle émet pendant 94 minutes, entre 55 et 25 km d´altitude. La mission donne les premières données in situ de la composition atmosphérique : 90 à 95% de CO2 et mesure de la température à 274 °C. Cette dernière, largement sous-estimée, sera fatale à la mission.
Une autre sonde (Cosmos 167) semble également rester sur orbite terrestre cette même année.
U.R.S.S.Venera 3
16/11/1965
Échec : première rentrée dans l´atmosphère, le 1er mars 1966, mais la sonde ne parvient pas à transmettre le moindre signal. Malgré le crash certain du module d´atterrissage, il s´agit du premier appareil d´origine humaine atteignant la surface d´une autre planète.
Une autre sonde (Cosmos 96) semble être également perdue en novembre 1965.
U.R.S.S.Venera 2
12/11/1965
Échec : la sonde « frôle » la planète à moins de 24 000 km, le 27 février 1966, après également toute perte de contact radio.
U.R.S.S.Zond 1
02/04/1964
Échec : la sonde survole Vénus... mais après la perte du contact radio.
U.R.S.S.Cosmos 27
27/03/1964
Échec : la sonde reste à son tour en orbite terrestre.
U.R.S.S.Cosmos 21
11/11/1963
Échec : la sonde reste en orbite terrestre.
U.S.A.Mariner 2
27/08/1962
Sonde de « réserve », Mariner 2 effectue le premier survol automatique de la planète, à 41 000 km de distance, le 14 décembre 1962. Elle envoie des données assez inattendues : pression au sol de 20 atmosphères, température de surface supérieure à 200 °C, champ magnétique...

La sonde Mariner 2.
Mariner 2, la première sonde à réussir une mission vénusienne.

U.S.A.Mariner 1
22/07/1962
Échec : explosion du lanceur 290 secondes après le lancement suite à un problème de guidage.
U.R.S.S.Venera 1
12/02/1961
Échec : perte de contact radio sept jours après le lancement, la sonde se trouve alors à 2 millions de km de la Terre. Le 19 mai, c´est un engin totalement inopérant qui approchera la deuxième planète à seulement 100 000 km. Il s´agit de la première mission « officielle » vers Vénus.
En 1962, l´URSS semble avoir essuyé trois autres ratés. Trois sondes Venera, équipées chacune d´un module devant atterrir sur le sol de Vénus, sont perdues en raison d´échecs successifs du lanceur Molniya. Ces missions seront « déguisées » en Spoutnik 19, 20 et 21.
U.R.S.S.Sputnik 7
04/02/1961
Échec : la sonde ne parvint pas à quitter une orbite terrestre.
U.S.A.Pioneer 5
11/03/1960
Échec : une défaillance du lanceur empêche la sonde de croiser la planète. Elle parviendra cependant à récolter quelques précieuses données sur le milieu interstellaire.

Crédits - Venus Express : ESA, autres : NASA

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L´usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E