Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique

Uranus

Fiche d´identité
Détail de la planète Uranus
  1. Diamètre équatorial : 51 118 km
  2. Masse : 8.662 5 × 1025 kg (14.500 × Terre)
  3. Densité moyenne : 1.30 × eau
  4. Vitesse de libération à l´équateur : 21.3 km·s-1
  5. Température : 52 K (-221 °C), pour les couches externes
  6. Inclinaison de l´équateur sur le plan orbital : 97.86°
  7. Période de rotation sidérale : 17.9 heures à l´équateur (rétrograde)
  8. Période de révolution sidérale : 30 688.4 jours
  9. Période de révolution synodique : 369.66 jours
  10. Excentricité de l´orbite : 0.047 9
  11. ½ grand-axe de l´orbite : 19.165 UA
  12. Inclinaison sur l´écliptique : 0.774°
  13. Vitesse moyenne sur orbite : 6.81 km·s-1
  14. Albédo : 0.51
  15. Nombre de satellites : 27 + anneaux
Missions spatiales vers Uranus

Une « pseudo » découverte

Agrandir la vue (51 Ko)
Miranda

Théoriquement visible à l´œil nu, il faudra cependant attendre l´invention du télescope pour qu´elle puisse être découverte par hasard, le 13 mars 1781, par le musicien (et astronome autodidacte) William Friedrich Wilhelm HERSCHEL. Des jumelles permettent déjà de l´apercevoir sous la forme d´une petite tache d´aspect stellaire. À l´aide d´un puissant télescope d´amateur, elle sera vue comme un disque bleu-gris au bord indéfini et sans détails de surface. Cette impression sera confirmée par les missions Voyager.

Gros plan sur Miranda, un étonnant petit satellite découvert en 1948.

HERSCHEL voulut d´abord appeler sa trouvaille, que d´autres avaient déjà observé en la prenant pour une simple étoile 1, comme Galileo GALILEI, John FLAMSTEED et Pierre Charles LE MONNIER 2, « planète de Georges », en l´honneur de son roi Georges III. Mais ce sera finalement Uranus, le père de Saturne dans la mythologie grecque, qui sera officiellement retenu. En 1787, il découvrit également ses deux plus gros satellites : Titania et Obéron, nommés d´après des personnages shakespeariens.

1 - Uranus est plusieurs fois reportée sur des cartes célestes dessinées entre 1690 et 1780, ce qui s´avèrera très utile pour la détermination future de son orbite.
2 - Du 27 décembre 1768 au 23 janvier 1769, l´astronome français Pierre Charles LEMONNIER a observé Uranus... 8 fois ! Il ne put se rendre compte du déplacement de la planète car, par malchance, Uranus était stationnaire à ce moment avec un mouvement apparent d´une seconde d´arc par jour.

Une planète qui roule...

Malgré une physionomie paisible, la jeunesse de la planète semble avoir été plus turbulente. Uranus, la planète couchée L´axe de rotation d´Uranus est incliné de 98°, il se trouve ainsi pratiquement aligné avec plan orbital. Au cours d´une révolution, les deux pôles se trouvent alternativement exposés au Soleil. Cette particularité, unique dans notre système solaire, résulterait d´une violente collision avec un autre corps au moment de sa formation.
Le champ magnétique de la planète est également incliné de 59° par rapport à l´axe de rotation et décentré.

Uranus, la planète qui roule sur son orbite.

En 1979, l´occultation d´une étoile par Uranus permis de mettre en évidence la présence d´anneaux autour de la planète. Cette découverte sera confirmée par la sonde missions Voyager-2, en 1986, en précisant la particularité de onze structures bien distinctes. Ces anneaux sont de faibles masses et constitués de particules peu réfléchissantes : de la glace d´eau mélangée à de la glace de méthane. Ce qui expliquerait que l´albédo ne soit que de 0.05, contre 0.6 pour les anneaux de Saturne.

...pas à la bonne place !

Bien que semblant confirmer l´exactitude de la loi de Titius-Bode, un désaccord entre les positions observées de la planète et celles prédites par la théorie de Newton sera mis en évidence, en 1821, par l´astronome Alexis BOUVARD (1767 - 1843). Une manière simple d´expliquer cet écart était d´admettre l´existence, au-delà d´Uranus, d´une autre planète encore inconnue...

Dômes volcaniques sur Vénus
Dimensions relatives de trois des satellites d´Uranus : Miranda, Titania et Oberon.
(Les images d´origine montrent des résolutions de 700 m, 9 km et 51 km).

Les satellites d´Uranus
nom½ grand axe
de l´orbite
révolution
sidérale
inclinaisondiamètreexcentricitédensité
(Terre = 1)
anneaux d´Uranus
Cordelia 49 800 km 0.335 j 0.085° 40 km 0.000 -
Ophelia 53 800 km 0.376 j 0.104° 42 km 0.010 -
Bianca 59 200 km 0.435 j 0.193° 51 km 0.001 -
Cressida 61 800 km 0.464 j 0.006° 80 km 0.000 -
Desdemona 62 700 km 0.474 j 0.113° 64 km 0.000 -
Juliet 64 400 km 0.493 j 0.065° 93 km 0.001 -
Portia 66 100 km 0.513 j 0.059° 135 km 0.000 -
Rosalind 69 900 km 0.558 j 0.279° 72 km 0.000 -
S/2003 U2 74 800 km - 0.000° 10 km 0.000 -
Belinda 75 300 km 0.624 j 0.031° 80 km 0.000 -
S/1986 U10 76 420 km 0.638 j 0.000° 20 km 0.000 -
Puck 86 000 km 0.762 j 0.319° 162 km 0.000 -
S/2003 U1 97 734 km - 0.000° 10 km 0.000 -
Miranda 129 900 km 1.413 j 4.338° 471 km 0.001 1.35
Ariel 190 900 km 2.520 j 0.041° 1 158 km 0.001 1.65
Umbriel 266 000 km 4.144 j 0.128° 1 169 km 0.004 1.50
Titania 436 300 km 8.706 j 0.079° 1 578 km 0.001 1.68
Oberon 583 500 km 13.463 j 0.068° 1 522 km 0.001 1.60
S/2001 U3 4 276 000 km 266.6 j 145.2° 22 km 0.146 -
Caliban 7 231 000 km 579.7 j 140.9° 98 km 0.159 -
Stephano 8 004 000 km 677.4 j 144.1° 20 km 0.230 -
Trinculo 8 578 000 km 759.0 j 167.0° 10 km 0.208 -
Sycorax 12 179 000 km 1 288.3 j 159.4° 190 km 0.522 -
S/2003 U3 14 345 000 km 1 694.8 j 56.6° 20 km 0.661 -
Prospero 16 243 000 km 1 977.3 j 152.0° 30 km 0.443 -
Setebos 17 501 000 km 2 234.8 j 158.2° 30 km 0.584 -
S/2001 U2 20 901 000 km 2823.4 j 169.8° 21 km 0.368 -

Sources : IMCCE / JPL / NASA

Crédits photographiques : JPL / NASA

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L´usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E