Accueil Vie de la SAR La Une Initiation Système solaire Constellations Lexique

Chiens de chasse - Canes Venatici - CVn

Canes_VenaticiLa tradition arabe avait projetée dans cette zone céleste une horde de chiens pourchassant une ourse. En 1660, l'astronome polonais Johannes HEWEL s'en inspira pour y placer deux lévriers dans la même posture. Ils répondaient aux noms de Chara (joie) et Asterion (étoilé).
Cette constellation abrite la superbe « galaxie du Tourbillon ».


Quelques objets d'intérêt
objet commentaires

Référence : α CVn
Nom : Cor Caroli 
Type : étoile double
Magnitude : 2.89 / 5.48
Distance : 110.1 a.l.
A.D. : 12h 56m 01.66622s
Déc. : +38° 19' 06.1541"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autre appellation : Chara.
C'est une étoile double facile à séparer, l'écart étant de 19". Elle fait partie de l'amas ouvert des Hyades, dans le Taureau.
Rebaptisée « Cœur de Charles » par Edmund HALLEY en 1725, en hommage au roi Charles II d'Angleterre à qui l'on doit la fondation de l'observatoire de Greenwich en 1675.

Référence : β CVn
Nom : Asterion 
Type : étoile
Magnitude : 4.25
Distance : 27.3 a.l.
A.D. : 12h 33m 44.54482s
Déc. : +41° 21' 26.9248"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Autre appellation : Chara (cet ancien nom semble être tout autant attribué à α (alpha) qu'à β (bêta).

Référence : γ CVn
Nom : La superbe
Type : variable pulsante
Magnitude : 7.4 à 10.0
Distance : 710 a.l.
A.D. : 12h 45m 07.83s
Déc. : +45° 26' 24.92"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Baptisée « la Superbe » par l'abbé italien Angelo SECCHI (1818 - 1878), c'est une étoile très rouge, donc très froide (environ 2 600 kelvins), dans le spectre de laquelle il a été détecté de la vapeur d'eau !
C'est une variable de type Mira, avec une période de 157 jours sur lequel se superpose un cycle secondaire de 2 100 jours.

Référence : M 3 / NGC 5272 
Nom : - -
Type : amas globulaire
Magnitude : 6.2
Distance : 33 900 a.l.
Dimension : Ø 16.2'
A.D. : 13h 42m 11.62s
Déc. : +28° 22' 38.2"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Amas globulaire M 3Observé par Charles MESSIER le 3 mai 1764, il ne sera résolu en étoiles qu'en 1810 par William Friedrich Wilhelm HERSCHEL. Cet amas globulaire contient un grand nombre d'étoiles variables, la plupart sont du type RR Lyræ difficilement accessibles aux amateurs (magn. 15 à 16). Les mouvements propres des composantes ont également été mesurés, ce qui a permis d'établir la distance de ce grumeau d'étoiles avec une relative certitude.

Référence : M 51 / NGC 5194 
Nom : Galaxie du Tourbillon
Type : galaxie spirale Sbc
Magnitude : 8.9
Distance : 15 · 106 a.l.
Dimension : 5.9' × 4.6'
A.D. : 13h 29m 52.698s
Déc. : +47° 11' 42.93"
cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriques cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie M 51Cette galaxie fut repérée par Charles MESSIER 13 octobre 1773 alors qu'il recherchait une comète dans cette région du ciel. Sa première approche ne lui fit voir qu'une nébuleuse de plus, c'est Pierre André François MÉCHAIN qui observera sa nature « double » en 1781.
Au début de l'année 1845, William PARSONS, à l'aide de son télescope géant au miroir en acier poli, parvint à deviner sa structure en spirale. La notion de mouvement qu'elle dégage lui suggéra qu'elle devait également être soumise aux lois de la dynamique, Centre de Messier 51une idée neuve pour l'époque. En 1860, le révérend anglais Thomas William WEBB (1807 - 1885), avec un télescope de seulement 25 cm équipé d'un miroir argenté plus réfléchissant, fut le premier à distinguer le « pont » de matière semblant relier les deux galaxies.
Suivant les études les plus récentes, la plus petite (NGC 5195) est située bien en arrière de M 51 et le bras qui semble les raccorder n'est qu'un simple effet de projection bien que sa formation résulte des forces de marées engendrées lors d'un passage rapproché du couple.
Une supernova a été observée le 2 avril 1994 près du noyau de M 51, une autre dans les bras spiraux le 27 juin 2005.

Région centrale de Messier 51.


cliquez sur ce logo pour accéder aux caractéristiques spectrométriquesMesures de spectro de la galaxie M51, faites en mai 2016 au calc : Spectométrie M51

Référence : M 63 / NGC 5055 
Nom : Galaxie du Tournesol
Type : galaxie spirale Sbc
Magnitude : 9.3
Distance : 26 · 106 a.l.
Dimension : 12.6' × 7.5'
A.D. : 13h 15m 49.329s
Déc. : +42° 01' 45.44"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie M 63La première d'une longue série de découvertes à mettre au compte de Pierre André François MÉCHAIN. Elle sera observée par Charles MESSIER le 14 juin 1779.
Une supernova qui atteignit la magnitude 11.5, observée le 24 mai 1971 dans un de ses innombrables bras spiraux, a permis d'en déduire sa distance.

Référence : M 94 / NGC 4736 
Nom : - -
Type : galaxie spirale Sab
Magnitude : 8.9
Distance : 20 · 106 a.l.
Dimension : 12.3' × 10.8'
A.D. : 12h 50m 53.148s
Déc. : +41° 07' 12.55"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie M 94Une nouvelle découverte de Pierre André François MÉCHAIN, le 22 mars 1781. Charles MESSIER l'observera deux jours plus tard. D'abord pris pour un amas globulaire non-résolu, il faudra attendre les photographies prises en 1912 à l'aide du télescope de 1.5 m du Mont Wilson pour lever définitivement le doute : M 94 est bien une galaxie spirale avec un bulbe très étalé.

Référence : M 106 / NGC 4258 
Nom : - -
Type : galaxie spirale SBbc
Magnitude : 9.1
Distance : 20 · 106 a.l.
Dimension : 17.4' × 6.6'
A.D. : 12h 18m 57.62s
Déc. : +47° 18' 13.39"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie M 106Cette galaxie spirale barrée fut observée par Pierre André François MÉCHAIN en juillet 1781. Il tarda visiblement pour annoncer sa trouvaille à Charles MESSIER qui ne put intégrer l'objet à la liste, car bien que Connaissance des Temps ne parut qu'en 1784, l'ouvrage était déjà imprimé.
Helen Sawyer HOGG (1905 - 1993) l'ajouta officiellement à la liste en 1947 après la découverte d'une lettre de Pierre André François MÉCHAIN, adressée à Johann BERNOULLI (1744 - 1807) et datée du 6 mai 1783, attestant la connaissance de cet objet.
Une supernova y a été observée en août 1981 (magn. 16).

Référence : NGC 4631 
Nom : Galaxie de la baleine
Type : galaxie spirale Sb
Magnitude : 9.2
Distance : 18.5 · 106 a.l.
Dimension : 15.2' × 2.8'
A.D. : 12h 42m 08.009s
Déc. : +32° 32' 29.44"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie NGC 4631Galaxie spirale vue par la tranche.
NGC 4631 contient une région à sursaut de formation d'étoiles, qui est une région dans laquelle il y a un fort taux de formation d'étoiles. La formation d'étoiles est évidente par les émissions d'ions d'hydrogènes et de milieu interstellaire dégagés par les étoiles en formation.

Référence : NGC 5195 
Nom : - -
Type : galaxie spirale Sb0-a
Magnitude : 10.5
Distance : 20 · 106 a.l.
Dimension : 1.8' × 1.2'
A.D. : 13h 29m 59.59s
Déc. : +47° 15' 58.06"
cliquez sur ce logo pour accéder à la carte SARMAP

Galaxie NGC 5195Galaxie classifiée comme irrégulière. Il s'agit probablement d'une (ancienne) spirale fortement perturbée après un passage rapproché de M 51 à laquelle elle semble reliée par un « pont » d'étoiles. Mais les études récentes semblent démontrer que ce n'est qu'un simple effet de perspective. NGC 5195 serait aujourd'hui bien en arrière de M 51 après lui avoir « arraché » quelques étoiles.
Supernova observée le 8 avril 1945.

Crédits photographiques - Centre M 51 : ESA/NASA, autres : SAR

Rechercher sur le site
Valid HTML 5.0 L'usine à bugs !
Société d'Astronomie de Rennes - Maison du Parc - 2, Ave André Malraux - 35000 RENNES - SIREN 480 593 748 - APE 913E